Les SVT et l'EIST à Barcelonnette
?

Le vocabulaire de la tectonique des plaques



En rouge : Les termes à connaître par cœur. Ces définitions peuvent être demandées en contrôle.

En bleu : Ce sont les termes dont il faut connaître la signification pour pouvoir comprendre les consignes des exercices.

En noir : Ces termes sont là pour votre culture générale. Ils vous permettent notamment de comprendre certaines choses dites dans les médias.


  • Plaque tectonique : Morceau de lithosphère rigide (dur) qui se déplace de quelques centimètres par an. La surface de la Terre est composée d’un « puzzle » de plaques tectoniques qui se déplacent dans des directions différentes. Les plaques tectoniques font entre 70 et 150 km d’épaisseur. C’est très fin par rapport à la taille de notre planète : cela correspond à peu près à l’épaisseur d’une coquille d’œuf. Les plaques tectoniques glissent sur l’asthénosphère.
  • Lithosphère : C’est une couche de roches rigides (dures, qui peuvent casser). C’est la couche qui constitue les plaques tectoniques. La lithosphère est composée de deux parties de composition très différente : la croûte et le manteau lithosphérique.
  • Asthénosphère : C’est une couche de roches située sous les plaques tectoniques (donc sous la lithosphère). Elle est constituée d’une roche appelée « péridotite » mais sous l’influence de la chaleur et de la pression, cette roche est molle et permet aux plaques de glisser.
  • Croûte (=croûte terrestre) : C’est la première couche de roches de la planète Terre. Elle est rigide (elle peut casser). On en distingue 2 types : la croûte continentale (sur laquelle nous marchons) et la croûte océanique qui forme le fond des océans.
  • Croûte continentale : La croûte continentale est l’enveloppe sur laquelle nous marchons. Elle est principalement composée de granite même si les roches en surface peuvent être différentes. La croûte continentale est plus épaisse et moins dense que la croûte océanique. La croûte continentale est épaisse de 15 à 80 km, avec une moyenne de 30 km.
  • Croûte océanique : La croûte océanique est l’enveloppe terrestre qui constitue le fond des océans. Elle est beaucoup plus fine que la croûte continentale (5 à 7 km en général) et elle est constituée de basaltes. Elle est aussi plus dense que la croûte continentale ; c’est ce qui explique que ce soit la plaque océanique qui passe sous la plaque continentale en cas de subduction.
  • Océan : D’un point de vue géologique, un océan est une étendue d’eau salée qui repose sur de la croûte océanique. Les océans font en moyenne 5000 mètres de profondeur.
  • Mer : Toujours d’un point de vue géologique, une mer est la partie d’un océan qui déborde sur la croûte continentale. De fait de l’épaisseur de la croûte continentale, les mers sont bien moins profondes que les océans (200 mètres au maximum, souvent bien moins).
  • Manteau lithosphérique : C’est la couche de roche située juste sous la croûte (continentale ou océanique). Elle bouge en même temps que la croûte (on dit qu’elle est solidaire de la croûte) et possède la même rigidité que la croûte mais elle se distingue de celle-ci par sa composition : elle est en effet constituée de péridotite.
  • Manteau (=manteau terrestre) : Le manteau est la couche de roches comprise entre la croûte et le noyau de la Terre. Il est entièrement constitué de péridotites. Il comprend le manteau lithosphérique (qui fait partie des plaques), l’asthénosphère et le manteau inférieur.
  • Granite : Roche qui constitue l'essentiel de la croûte continentale.
  • Basalte : Roche volcanique qui constitue l'essentiel de la croûte océanique.
  • Péridotite : Roche qui constitue le manteau terrestre. C’est elle qui est à l’origine de la formation du magma.
  • Subduction : Lorsque 2 plaques se rapprochent et que l’une d’elle au moins est une plaque océanique, la plaque océanique plonge dans l’asthénosphère vers l’intérieur de la Terre. Elle finit par fondre et se mélanger au manteau terrestre.
  • Collision : Lorsque 2 plaques continentales se rapprochent, elles ne peuvent pas plonger à l’intérieur de la Terre car elles sont trop peu denses. Elles se déforment donc, ce qui donne naissance à des chaînes de montagnes.
  • Dorsale océanique : Lorsque 2 plaques s’écartent, une « bosse » apparaît entre les 2 plaques : c’est une chaîne de volcans qui se met en place entre les 2 plaques car l’asthénosphère qui est en dessous des plaques remonte sous forme de magma. Cette chaîne de volcans est appelée « dorsale océanique ». C’est elle qui « fabrique » la nouvelle croûte océanique au fur et à mesure que l’océan s’agrandit.