Les SVT et l'EIST à Barcelonnette
?

Le vocabulaire des séismes



Les termes écrits en bleu sont à savoir, ceux en noir sont là pour votre culture générale.


  • Epicentre : Endroit en surface où l'intensité du séisme est la plus forte.
  • Foyer : Endroit où débute la cassure de la roche. Il se situe en profondeur.
  • Faille : Cassure de la roche sur de grandes distances (jusqu'à plusieurs milliers de kilomètres).
  • Ondes sismiques : Vibrations de la roche.
  • Sismographe ou sismomètre : Appareil permettant d'enregistrer les ondes sismiques.
  • Sismogramme : Graphique produit par un sismographe et représentant l'enregistrement des vibrations d'un séisme.
  • Station sismique : Structure abritant les instruments d'enregistrement des séismes. Elle doit être isolée au maximum des vibrations "parasites".
  • Intensité d'un séisme : C'est la force des vibrations à un endroit donné. L'intensité d'un séisme dépend du lieu où l'on se trouve.
  • Magnitude d'un séisme : C'est la puissance d'un séisme. On l'obtient par calcul mathématique. La puissance d'un séisme ne dépend pas du lieu où l'on se trouve.
  • Echelle MSK : C'est une échelle qui permet de mesurer l'intensité d'un séisme en divers endroits. Elle est graduée de 1 à 12 et permet de construire des cartes isoséistes.
  • Echelle de Richter : C'est une échelle qui permet d'établir la magnitude d'un séisme. En réalité, l'échelle de Richter n'est plus utilisée et les magnitudes habituellement citées de nos jours sont en fait des magnitudes de moment. Cependant, les médias continuent à parler "d'échelle de Richter".
  • Carte isoséiste : Carte géographique sur laquelle sont représentées les zones de différentes intensités d'un séisme. Elle permet de connâitre l'intensité d'un séisme en tout point de la carte.
  • Ligne isoséiste : Sur une carte isoséiste, ligne reliant les points de même intensité.