Les SVT et l'EIST à Barcelonnette
?

Comment construire et analyser une carte isoséiste ?




Attention

Une carte isoséiste est une carte géographique sur laquelle on a représenté des zones. Ces zones indiquent l'intensité du séisme en chaque endroit de la carte. L'intensité du séisme est évaluée à partir de l'échelle MSK.


Attention

Une carte isoséiste ne correspond qu'à un seul séisme. Il y a plusieurs chiffres sur la carte car l'intensité d'un séisme n'est pas la même partout.





?

Comment construire une carte isoséiste ?


Nous allons reprendre le document du cours correspondant au séisme de 1909 en Provence :

Carte de Provence

Nous avons donc une carte géographique sur laquelle on peut lire des chiffres. Ces chiffres représentent l’intensité du séisme qui a été mesurée à cet endroit. Pour construire la carte isoséiste, il suffit de relier proprement et à la règle les points de même intensité.

Voici ce que l’on obtient :

Carte isoséiste


Attention

CONSEIL :
Il vaut mieux commencer par relier les chiffres les plus grands : on a moins de risque d'oublier un chiffre...

Il n'y a qu'un point d'intensité 3 sur cette carte. Les autres points d'intensité 3 se situent plus loin, hors de la carte. On laisse donc ce point tout seul.

Chacune des lignes bleues est une ligne isoséiste : elle relie sur la carte les points de même intensité.




?

Quelles informations peut-on tirer de cette carte ?

A notre niveau, nous devons être capables de tirer 3 types d'informations de cette carte :
- Nous devons pouvoir déterminer la position de l'épicentre du séisme ;
- Nous devons pouvoir donner l'intensité du séisme en tout point de la carte ;
- Nous devons être capable d'expliquer pour quelle raison les lignes isoséistes ne sont pas circulaires.


-

Comment déterminer la position de l'épicentre :

On peut voir que les lignes isoséistes « s’emboîtent » les unes dans les autres. La plus forte intensité sur cette carte est de 10. L’épicentre se situe donc au centre de la zone d'intensité 10 : à Lambesc car c’est l’endroit où l’intensité du séisme a été la plus forte.


-

Comment déterminer l'intensité du séisme en tout point de la carte :

Pour connaître l'intensité du séisme en un point de la carte, il suffit de regarder entre quelles lignes isoséistes se situe le point :

Marseille a par exemple été touchée avec une intensité entre 4 et 5 (car elle est située entre les lignes isosésites d'intensité 4 et 5). Apt a par contre été touchée avec une intensité entre 5 et 6. L’intensité du séisme a donc été plus forte à Apt qu’à Marseille.


-

Pour quelle raison les lignes isoséistes ne sont pas circulaires ?

La forme des lignes isoséistes dépend entre autres des roches dans lesquelles se propagent les vibrations :
- Plus la roche est dure, plus les vibrations se propagent « facilement ». Les lignes isoséistes sont alors éloignées les unes des autres car les vibrations s’affaiblissent plus lentement.
- Au contraire, moins la roche est dure, moins les vibrations se propagent facilement. Les lignes isoséistes sont alors très serrées car les vibrations s’affaiblissent plus rapidement.

Comparons par exemple les vibrations qui sont arrivées à Apt et celles qui sont arrivées à Toulon :

Détail de la carte isoséiste

On voit que les vibrations qui sont arrivées à Apt sont passées d’une intensité de 10 à une intensité de 5 sur une courte distance. Les vibrations se sont donc affaiblies rapidement : la roche ne doit pas être très dure. Par contre, les vibrations qui sont arrivées à Toulon sont passées d’une intensité de 10 à une intensité de 5 sur une distance plus longue. Les vibrations se sont donc affaiblies moins vite : la roche doit être plus dure.